Article: La dichotomie « public-privé » et l’histoire de la régulation audiovisuelle britannique

Penser l'histoire des médiasCet article (très court) à été publié dans l’ouvrage Penser l’histoire des médias, dirigé par Claire Blandin, Emmanuelle Fantin, François Robinet et Valérie Schafer.

Plus d’info: http://www.cnrseditions.fr/histoire-contemporaine/7868-penser-l-histoire-des-medias.html

 

La dichotomie « public-privé » et l’histoire de la régulation audiovisuelle britannique

Simon Dawes

 

Depuis les années 1980, les chercheurs en « media studies » britanniques ont privilégié une histoire critique de la régulation audiovisuelle britannique en termes de processus de « privatisation », analysant le changement de logique par rapport à l’intervention de l’état et au rôle de la BBC, et le passage du principe de service public et d’intérêts des citoyens à celui du marché et de l’intérêt des consommateurs. C’est ainsi qu’on peut remarquer, par exemple, l’ubiquité du mot « consommateur » au lieu de « citoyen » dans le discours politique récent sur les médias, que ce soit de la part des gouvernements de droite comme de gauche. Cette interprétation a été très utile pour comprendre l’influence récente du lobbying et de la pensée néolibérale sur la politique contemporaine des médias et sur la politique culturelle au sens plus large.

Cependant, en dépit de l’efficacité de cette approche pour comprendre les grandes tendances historiques, il y a un manque de réflexivité théorique et méthodologique dans la plupart des critiques contemporaines portant sur la régulation et l’histoire des médias. Des concepts tels que la citoyenneté, la consommation, le néolibéralisme et la sphère publique sont souvent abordés dans cette littérature (Curran & Seaton, 2003; Lunt & Livingstone, 2012), mais rarement traités de manière directe, critique ou réflexive, ce qui limite l’engagement avec les travaux en plein essor dans d’autres disciplines (telles que la sociologie et les études urbaines). Cette lecture particulière de la dichotomie « public-privé » a des implications normatives pour l’interprétation des résultats de recherche. La période entre les années 1920 et 1970 est souvent représentée, par exemple, comme un âge d’or keynésien, pendant lequel l’audiovisuel a été indépendant par rapport à l’état  et aux intérêts privés, ce qui ignore les délibérations politiques sur la nécessité d’un rôle pour le marché, et les critiques de l’intervention de l’état, qu’on peut trouver dans les documents règlementaires depuis le début de la régulation audiovisuelle.

Nous avons donc mené un travail d’analyse diachronique d’un large corpus de documents réglementaires de l’audiovisuel depuis les années 1920 jusqu’à aujourd’hui (Dawes, 2017). Sur le plan méthodologique, nous analysons les documents réglementaires avec une approche hybride, en combinant la « Critical Discourse Analysis » avec la généalogie foucaldienne, et en combinant les interprétations idéologiques de la dichotomie avec les interprétations gouvernementales (Foucault, 2004a ; 2004b). Cette recherche, en tant que réflexion épistémologique sur les enjeux de l’histoire de la régulation audiovisuelle en fonction de la dichotomie « public-privé », démontre une préhistoire de l’idée de la souveraineté du consommateur et du concept de la « concurrence » dans la régulation audiovisuelle britannique, et plaide également pour une approche théorique plus protéiforme de concepts tels que la citoyenneté et la consommation.

 

Bibliographie 

Curran, J and Jean Seaton (2003) Power Without Responsibility: The Press, Broadcasting, and New Media in Britain, 6th Revised Edition, London: Routledge.

Dawes, S (2017) British Broadcasting and the Public-Private Dichotomy: Neoliberalism, Citizenship and the Public Sphere, Palgrave Macmillan.

Foucault M (2004a) Sécurité, territoire, population. Cours au Collège de France. 1977–1978, Paris, Gallimard/Seuil.

Foucault M (2004b) Naissance de la biopolitique. Cours au Collège de France. 1978-1979, Paris, Gallimard/Seuil.

Lunt P and Sonia Livingstone (2012) Media Regulation: Governance and the Interests of Citizens and Consumers, London: SAGE.

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.